L’équipe de lONU-Habitat et du DiMSUR a délivré la première phase de  la méthodologie CityRAP à Moroni en délivrant un cours intensif de 5 jours.

02 mai 2017 – La semaine dernière, près de 40 participants de l’Union des Comores ont suivi le cours intensif de l’outil CityRAP dans la ville de Moroni avec l’équipe de l’ONU-Habitat et du DiMSUR. « Cette fois, le CityRAP sera mis en œuvre dans la zone du Grand Moroni, en intégrant les municipalités limitrophes, il s’agit d’une expérience nouvelle », explique l’experte d’ONU-Habitat Mozambique, Chiara Tomaselli, délivrant la formation à Moroni.

Participatory Planning CityRAP Moroni Comoros April 2017

La formation a réuni 40 participants. Photo: Felix Vollmann.

La formation a réuni 40 participants, y-compris des techniciens municipaux et du gouvernement central, des fonctionnaires des ministères et des unités de gestion de risque, tels que le service de sécurité civile.

Cette nouvelle expérience d’ONU-Habitat et du DiMSUR montre la capacité d’adaptation aux différentes réalités urbaines et des contextes socio-économiques de l’outil CityRAP. Pour être mis en œuvre à l’échelle du Grand Moroni, l’outil CityRAP va mener un travail d’intégration des gouvernements locaux et du gouvernement central, qui dispose encore de la majeure partie des prérogatives en termes de planification urbaine et concernant la gestion des risques de catastrophe et adaptation au changement climatique.

Participatory Planning CityRAP Moroni Comoros April 2017

Photo: Felix Vollmann

«Les institutions communales sont très récentes.. Nous espérons donc que ce processus contribuera à renforcer les capacités institutionnelles de ces jeunes municipalités », explique Chiara Tomaselli.

La formation de l’outil CityRAP vise à former les responsables locaux afin qu’ils puissent développer le Cadre d’action pour Résilience Urbaine pour la région du Grand Moroni. Les deux premiers jours du cours intensifs se sont concentrés sur la présentation des concepts de résilience urbaine, de réduction des risques de catastrophe et adaptation aux changements climatiques. Lors du troisième jour ont été menés les exercices de cartographie et de planification participative. Enfin durant les deux derniers jours, les formateurs ont travaillé avec un groupe de 7 points focaux, élus parmi les participants et qui seront responsables de la mise en œuvre de l’outil CityRAP avec le soutien de l’équipe ONU-Habitat et DiMSUR.

Photo: Felix Vollmann

Une fois la semaine de cours intensif terminée,  les points focaux sélectionnés mèneront le processus de collecte des données, la cartographie participative au niveau des quartiers les plus vulnérables, la priorisation des principaux problèmes  et l’élaboration du Cadre d’action pour la résilience urbaine de la ville avec le soutien de l’équipe de l’ONU-Habitat, du DiMSUR et en étroite collaboration avec les ministères pertinents.